Demandons la libération des prisonniers politiques en Birmanie

Il reste toujours des prisonniers politiques en Birmanie : mobilisons-nous pour demander leur libération !

Un an après l’entrée au gouvernement de la Ligue Nationale pour la Démocratie, et malgré une série de libérations de prisonniers politiques, il y a toujours un certain nombre de personnes derrière les barreaux en raison d’arrestations et d’emprisonnements politiquement motivés. Les lois répressives qui restreignent arbitrairement les droits aux libertés d’expression, d’association et de rassemblement pacifique restent en place et les autorités continuent de les utiliser pour intimider, arrêter et emprisonner les défenseurs des droits humains et activistes. De plus, le gouvernement civil n’a toujours pas pris de mesures effectives pour faire face à la longue histoire du pays en de prisonniers politiques.

Photo par James Mackay

U Win Tin, qui a passé presque 20 ans en prison en tant que prisonnier de conscience, est connu pour s’être engagé à se vêtir d’un tee-shirt bleu, de la même couleur que celui qu’il faut porter en prison, jusqu’à ce que tous les prisonniers politiques du pays soient relâchés.

Le 21 avril, faisons comme U Win Tin ! Habillons-nous d’un tee-shirt ou de vêtements bleus et prenons-nous en photo que nous diffuserons sur les réseaux sociaux avec le hashtag #BlueShirt4Burma

 

Plus nous serons nombreux, plus nous ferons du bruit et cette question qui reste méconnue émergera. Nous comptons sur vous !