Appel à candidatures : Mission de solidarité internationale en service civique !

Attention, mission sous réserve de la validation de l’agence du Service Civique. 

Info Birmanie va envoyer un volontaire auprès de l’association Center for Youth and Social Harmony basée à Rangoun (Birmanie), à travers le programme Echanges et Partenariats

Pour candidater, envoyez votre CV et votre lettre de motivation à Echanges et Partenariats, à l’adresse suivante: info@echanges-partenariats.org avant le 16 octobre. 


Échanges et Partenariats (E&P) est une association loi 1901 créée en 2003 qui milite pour le respect des droits pour tous et s’engage auprès des acteurs de la société civile pour renforcer et développer les partenariats sur des questions de solidarité internationale. Elle est membre du réseau IPAM (Initiative Pour un Autre Monde) qui a pour objectif de produire une pensée renouvelée des enjeux mondiaux, de proposer une stratégie et des pratiques de solidarités en mesure d’y répondre. E&P met en œuvre sa pédagogie et son savoir-faire associatif au service de plusieurs réseaux dont elle est membre (IPAM, CICP, CRID, Migreurop, Alternatives International, No Vox…) et propose de nouvelles formes d’engagement à des individus impliqués ou désirant s’impliquer dans des luttes et mobilisations.

Nos objectifs :

  • Renforcer les réseaux de solidarité internationale
  • Répondre aux demandes d’individus qui désirent s’impliquer concrètement dans des projets de solidarité et ainsi acquérir une expérience d’engagement
  • Mettre en lien des structures et des personnes travaillant sur des thématiques communes, réaffirmer le partenariat comme moyen de construire les solidarités à l’échelle locale, nationale et internationale
  • Mutualiser les connaissances et expériences sur les thèmes du programme, donner à chacun des éléments de réflexion sur nos modèles de société et comment remettre du sens politique au cœur de nos engagements, agir pour construire un monde plus juste et plus solidaire
  • Amorcer ou renforcer des initiatives collectives européennes et internationales sur les thèmes du programme

Ainsi E&P conçoit et coordonne des programmes d’échanges européens et internationaux; réalise des formations thématiques à destination de la jeunesse mais aussi des associations et produit des outils de diffusion d’information à destination d’un large public.

Plus d’informations sur notre association dans la brochure ci-jointe que vous trouverez également en ligne.

Le programme mis en œuvre par E&P permet de renforcer les partenariats entre associations mais aussi d’ouvrir la voie à de nouvelles générations de militants. Ainsi chaque mission s’inscrit dans le cadre d’un partenariat entre deux organisations, l’organisation d’envoi en France et l’organisation d’accueil à l’étranger. E&P a mis en place une méthodologie s’appuyant autour de trois temps forts : la préparation collective au départ, le terrain et la capitalisation collective au retour.

Préparation collective au départ : 3 à 4 semaines à Paris pour :

  • Donner les clés pour une immersion dans les réseaux de solidarité internationale
  • Co-construire chaque mission avec le volontaire et les organisations d’envoi et d’accueil
  • Permettre de créer des ponts entre les thématiques
  • Permettre l’acquisition d’outils techniques afin que les volontaires puissent valoriser leur mission sur le terrain et au retour (écrit, web, photo, vidéo, etc.)

Le terrain : 5 mois

  • Déroulement de la mission (cf informations sur la mission ci-dessous)
  • Alimentation du blog Vues d’Europe et d’Ailleurs
  • Rédaction de rapports intermédiaires et réunion de suivi avec les organisations partenaires

Capitalisation collective au retour : 3 semaines à Paris pour

  • Permettre aux volontaires de prendre du recul sur leur mission et de poser les acquis de leur expérience
  • Favoriser l’échange et le croisement des thématiques
  • Replacer la mission du volontaire dans son cadre partenarial : articuler l’individuel et le collectif
  • Partager, valoriser et transmettre cette expérience
  • Produire un certain nombre de documents de capitalisation et de supports de valorisation
  • Echanger autour des missions, des thématiques, des partenariats, lors d’une soirée publique de restitution

E&P assure l’articulation entre les partenaires, la transversalité entre les thématiques présentes ; l’organisation et l’animation des différentes phases du programme ; le suivi des volontaires avec les organisations partenaires de la mission.

Organisation d’envoi : Créée en 1996, Info Birmanie est un centre d’information et de plaidoyer. L’association a pour principale mission d’informer et de sensibiliser à la situation politique, économique et sociale en Birmanie, afin de promouvoir la paix, la démocratie et les droits de l’homme en Birmanie. Elle le fait à travers ses relations avec les médias, la diffusion de campagnes, l’animation des réseaux sociaux ou l’organisation de divers événements. Info Birmanie est l’association française de plaidoyer de référence sur la Birmanie. Depuis plus de vingt ans, nous travaillons sur la situation des droits de l’homme en Birmanie, nous sommes donc à même de nous positionner comme force de proposition auprès de la communauté internationale et de suggérer des pistes de travail concrètes.
Info Birmanie est partenaire d’organisations de la société civile basées en Birmanie, et agit comme une passerelle entre les acteurs locaux birmans et la société civile en France. Ces relations nous permettent de relayer une information de terrain de qualité et de mobiliser les citoyens français pour soutenir la société civile birmane et renforcer les luttes.

Organisation d’accueil : Center for Youth and Social Harmony (CYSH) a été fondé en 2013 par 6 jeunes acteurs de la société civile birmane dans le but de participer à construire un environnement d’harmonie sociale dans le pays, en s’appuyant sur sa diversité ethnique et religieuse ; un pays au sein duquel l’égalité des chances serait une réalité et où tous les citoyens peuvent participer activement au développement d’une Birmanie libre de toute discriminations ethniques et sociales.
CYSH cible principalement les jeunes dans toutes les régions/états de la Birmanie, ainsi que tout un nouveau public via les réseaux sociaux, moyen de communication fondamental en Birmanie.
Afin d’atteindre ces objectifs, CYSH met en place des ateliers et de forums de discussion dans le but de créer et de maintenir un espace commun ; invite différents groupes / individuels issus de différentes ethnies/religions pour définir collectivement les actions qui peuvent être mises en place quant aux conflits ethniques ; l’élaboration de campagnes ; démocratisation des questionnements et accessibilité de ces sujets aux jeunes ; renforcement de la communication et formations.


La mission, Le/La volontaire sera chargé-e de:

  • Se familiariser avec les enjeux démocratiques et l’action de la société civile en Birmanie
  • Participer à la récolte des informations sur la dynamique des mouvements sociaux en Birmanie
  • Accompagner les activités de CYSH (formations, rencontres, débats, campagnes) et éventuellement de ses partenaires locaux sur les questions de paix et de conflits à destination des jeunes birmans.
  • Participer à la mise en réseau au niveau régional et international
  • Participer à la vie associative (notamment sur la communication)
  • Suivi des évolutions politiques et du processus de paix, et transmission d’informations à Info Birmanie
  • Participer à la sensibilisation du grand public (France) sur la situation en Birmanie
  • Alimenter le blog des volontaires

Informations pratiques 

Durée: 7 mois
Préparation: 23 octobre –16 novembre 2017
Terrain: Novembre 2017 à Avril 2018
Capitalisation: Mai 2018
Lieu: Rangoun, Birmanie
Statut et critères : Service civique pour les moins de 26 ans
Indemnités : 507 euros par mois sur l’ensemble de la durée du programme versés directement par l’Etat
744 euros en début de mission versés par E&P
Majoration de l’indemnité (106 euros/mois) si foyer bénéficiaire du RSA ou boursier de l’échelon V ou plus


Contexte 

La Birmanie se trouve actuellement dans une période charnière et a connu des changements importants au cours de ces dix dernières années. Alors que le pays était dirigé par les militaires depuis 1962, de nombreuses mobilisations ont poussé la junte à s’auto-dissoudre en 2010, et à organiser des élections (largement contestées) pour une transition vers un gouvernement civil, lors desquelles elle a placé le Président Thein Sein, ancien militaire. Évidemment, les militaires ont organisé leur départ et se sont octroyé, à travers la constitution de 2008, 3 ministères clés (défense, intérieur et frontières) et 25% des sièges du parlement.
En novembre 2015, nous avons assisté aux premières élections générales libres depuis près de 50 ans qui ont mené la Ligue Nationale pour la Démocratie (LND) au pouvoir, ce qui représente une étape cruciale dans la transition démocratique malgré le fait que le gouvernement civil doit composer avec les militaires, toujours au sein du gouvernement.
D’autre part, la Birmanie affiche l’une des plus grandes diversités ethniques au monde, avec 135 groupes ethniques officiellement recensés. Depuis près de 70 ans, les zones habitées par les minorités ethniques sont le théâtre d’affrontement entre l’armée gouvernementale birmane et des groupes ethniques armés qui revendiquent plus d’autonomie et un meilleur accès aux droits. Malgré l’arrivée au pouvoir de la LND, les conflits n’ont pas été aussi intenses depuis plusieurs années, et les violations des droits de l’homme par l’armée birmane montrent l’impunité totale dont elle bénéficie toujours, ainsi que son influence au sein du nouveau gouvernement.
Le nouveau cycle des négociations de paix, lancé par Aung San Suu Kyi – de facto leader du gouvernement – est déjà dans l’impasse.
Les tensions interreligieuses, entre la majorité bouddhiste et les minorités musulmanes et chrétiennes notamment, persistent. Les violences à l’encontre de la minorité musulmane dans l’État d’Arakan sont orchestrées par l’armée, et les Nations Unies évoquent des possibles « crimes contre l’humanité ».
Par ailleurs, alors que le gouvernement montre une forte volonté de libéralisation accélérée, les populations locales et l’environnement en sont les premières victimes. En effet, le cadre juridique est encore bien trop faible, et ne permet pas de protéger droits sociaux et environnementaux.
Info Birmanie tisse des liens avec CYSH depuis un an car nous avons des objectifs en commun, notamment car l’une des thématiques centrales d’IB quant à ses activités d’information / sensibilisation et de plaidoyer est le processus de paix et de démocratisation.
Cette mission permettra de renforcer nos actions à travers la participation à la construction d’une alternative au modèle actuel, tout en renforçant les actions de CYSH.

C’est aussi l’opportunité, pour le volontaire, de prendre part à un mouvement jeune et dynamique qui lutte contre les discriminations sociales, ethniques et religieuses.