Birmanie : Après le succès des élections de novembre quel avenir pour le pays ?

A la surprise de tous, les élections législatives de novembre se sont bien passées et ont été unanimement reconnues et saluées par les organisations de la société civile et la communauté internationale.

Demain, la Ligue Nationale pour la Démocratie et sa leader incontestée Aung San Suu Kyi, désigneront deux candidats à la présidence de la Birmanie, les militaires désigneront le troisième. Le parlement se réunira ensuite pour choisir parmi ces 3 candidats un président et deux vice-président. Le Président aura jusqu’au 1er avril pour former son gouvernement et prendre ses fonctions, succédant enfin au gouvernement de Thein Sein, l’un des héritiers de la junte militaire.

Quelque soit les candidats proposés le 10 mars, les enjeux post-électoraux seront nombreux. Info Birmanie publie aujourd’hui une brève analyse pour faciliter leur compréhension. Celle-ci s’interroge sur l’avenir de la Birmanie avec à sa tête un gouvernement issue de l’opposition à la junte militaire, les marges de manœuvres à disposition des militaires et du nouveau gouvernement LND pour contrôler le pays,  leurs freins et enfin les attentes du peuple birman.

YANGON-70

Il s’agit en effet d’un moment crucial pour la Birmanie, mais celui-ci ne constitue qu’une première étape vers une transition démocratique encore semée d’embuches. Les militaires semblent avoir acceptés, sur le principe, le fait que la Ligue Nationale pour la Démocratie (LND) mène le prochain gouvernement, mais personne ne sait comment cela va se concrétiser et il est trop tôt pour parler d’un réel transfert du pouvoir et anticiper la résolution prochaine de tous les maux du pays.

70 ans de guerre civile et un demi-siècle de dictature militaire ont laissé une profonde empreinte sur la société et l’État birman qui est l’un des plus militarisés au monde. Il faudra du temps avant que les institutions naissantes inspirent confiance et développent les compétences indispensables au bon fonctionnement des administrations et des autorités birmanes.

Découvrez notre analyse ici  ! 

Pour en savoir plus sur le déroulé des élections de novembre : Consultez notre analyse « Que retenir des élections législatives de novembre 2015 en Birmanie ?»